Comment connaitre son budget formation en tant que rédacteur Web free-lance ?

Comment connaitre son budget formation en tant que rédacteur Web free-lance ?

En tant que rédacteur Web free-lance ou autoentrepreneur, on est amené à payer 0.1 à 0.3 % de son chiffre d'affaires selon l'activité que l’on exerce à l'URSAFF pour la Contribution à la Formation Professionnelle ou CFP. De ce fait, on bénéficie d'un financement pour des séances en rapport avec ses activités afin d'améliorer ses compétences et les élargir. L'autre condition à remplir est d'avoir un chiffre d'affaires non nul le long des 12 mois précédents. Une demande peut être alors envoyée au Fonds d'Assurance Formation (FAF) pour les autoentrepreneurs ou à l'Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) pour les établissements privés afin de couvrir les dépenses. Selon les types de cours obligatoires, qui débouchent sur un diplôme, le coût peut varier. En général, on peut avoir un budget de 2000 euros maximum dans une année même si la cotisation versée chaque année n'atteint pas cette somme.

 

Comment faire pour bénéficier d'un financement ?

En étant autoentrepreneur ou travailleur indépendant comme le cas de ceux qui exercent dans l'infographie, le design ou la rédaction Web, on verse annuellement des charges dont une partie est une cotisation pour la CFP. La CFP est calculée à partir des chiffres d'affaires de l'entreprise.

Pour les autoentrepreneurs, la CFP varie selon le champ d'activités. Les travailleurs exerçant une profession libérale doivent payer 0.2% de leurs chiffres pour la CFP. Comptés parmi les autoentrepreneurs libéraux sont les corps suivants : les avocats, les huissiers de justice, les notaires, les médecins, les psychologues, les traducteurs, les rédacteurs Web en free-lance et les autres free-lancers. Pour les personnes exerçant une profession artisanale, le montant de la CFP est de 0.3% et pour celles qui sont dans le domaine du commerce, c'est de 0.1%. À l'issue de ce versement, on obtient alors une attestation du CFP délivrée par l'URSAFF ou par le RSI. En ayant cette attestation et un chiffre d'affaires supérieur ou égal à 1 euro, on peut bénéficier d'un financement.

Pour les entreprises, c'est l'OPCA qui est responsable de la collecte des fonds pour financer les formations et du financement de ces dernières. Il existe différents OPCA. L'OPCA d'une entreprise est défini selon ses champs d'activités. Pour trouver son OPCA, il suffit de se rendre sur leur site Internet et entrer le code APE (Activités Principales de l'Entreprise) ou le code NAF (Nomenclature d'Activité Française). Le code APE est un code de quatre chiffres et d'une lettre attribué à l'entreprise lors de son immatriculation par l'Insee. Pour une entreprise de 10 salariés, la CFP est définie à 1% de son chiffre d'affaires.

 

Comment procéder pour faire une formation qui sera financée ?

Pour être financé, il faut faire une demande. Pour les autoentrepreneurs, la demande pour la prise en charge de celle-ci se fait auprès de la FAF qui est un organisme qui doit gérer le budget destiné à cette fin. On en distingue trois groupes principaux dont le FIFPL, le FAFCEA et l'AGEFICE. Le FIFPL ou Fond Interprofessionnel de Formation pour les Professionnels Libéraux concerne les métiers ayant des activités libérales, le FAFCEA ou Fonds d'Assurance Formation des Chefs d'Entreprise Artisanales, les activités artisanales et l'AGEFICE ou Association de Gestion et du Financement de la formation des Chefs d'Entreprises, les commerces. Il s'agit donc du FIFPL pour ceux qui font de la rédaction Web en free-lance. Il est à noter qu'il est préférable d'envoyer les dossiers au moins trois mois avant le début de l'initiation pour s'assurer de sa recevabilité. On peut toujours la financer et attendre un remboursement après si on n'a pas encore eu une réponse avant son commencement. Celle-ci doit être en rapport avec l'activité de l'entreprise pour être financée, c'est-à-dire, en vue d'améliorer ses compétences en tant que travailleur.

Quant aux entreprises, elles peuvent faire bénéficier à leurs salariés des cours ou des séances qui seront financés. Les salariés peuvent aussi en demander s'ils trouvent certains programmes qui les intéressent et qui sont jugés indispensables à leur progression. Ils peuvent aussi en faire en dehors de leurs heures de travail sans vouloir informer leurs supérieurs. Dans ce cas, il leur est possible de s'inscrire à des séances financées dans l'OPCA dont lequel cotise son entreprise.

 

Se faire former, à combien s'élève le coût ?

Le financement est déterminé selon l'APE ou le NAF de l'entreprise. Le coût dépend aussi d'autres critères. On prend en compte les caractéristiques comme : la durée de la formation, est-elle longue ou courte, obtient-on un diplôme à l'issue de celle-ci ? Nécessite-t-elle une qualification particulière ? Tous ces critères sont pris en considération et font qu'on ne peut pas réellement mettre un tarif fixe sur le coût d'une formation. Toutefois, on peut avancer des chiffres en titre d'estimation.

Pour ceux qui sont dans le FIFPL, notamment pour les rédacteurs Web, les formations de courte durée sont financées intégralement. On peut disposer d'un budget de 550 à 1500 euros par an. Néanmoins, il faut respecter un forfait journalier de 200 à 350 euros environ. Pour des formations de longues durées, un autoentrepreneur peut bénéficier d'un montant allant jusqu'à 2000 euros mais ce type de programme est financé à 70 % dans la plupart des cas. On peut aussi s'inscrire à des formations avec validation des acquis pour un plafond de 1000 euros. Par exemple, si on travaille dans la rédaction Web, on peut vouloir suivre des cours pour apprendre une langue afin de pousser ses recherches en consultant des documents de plusieurs langues. Le tarif peut varier selon les nombres d'heures qu'on veut consacrer à l'apprentissage.

Pour les salariés d'entreprises, les formations qui donnent accès à un diplôme varient mais sont accessibles à partir de 2000 euros. L'apprentissage d'une langue étrangère peut atteindre 550 euros ou plus pour 10h de cours. Et pour la VAE ou validation des acquis de l'expérience, le tarif est aux alentours de 700 euros. Un salarié peut aussi suivre des séances pour s'initier à la rédaction Web par exemple ou pour améliorer ses connaissances, dans ce cas, on peut trouver des financements et le coût peut dépendre du nombre d'heures.

Quoi qu'il en soit, la formation est pour tous un tremplin privilégié pour une évolution professionnelle, et il serait dommage de ne pas en profiter.

 

Scribeur vous forme et vous informe :



Découvrez la formation rédaction web certifiée par Scribeur.com !

Rédacteurs disponibles actuellement

5 615

Compteur de
mots livrés temps réel

34 853 866

Textes livrés

114 438