Les aides pour se former au métier de rédacteur Web

Les aides pour se former au métier de rédacteur Web

Un rédacteur Web est avant toute chose un amoureux de l'écriture, mais il se doit également d'être un amoureux de la lecture. Parce qu'à l'origine de tout texte signifiant, le rédacteur Web doit parfaitement se documenter afin que ses écrits soient le reflet d'une exacte réalité. Ainsi doit-il consulter des sources diverses et variées afin de ne pas se faire à tort le porte-parole d'une version aux dépens d'une autre, ou pis encore d'un argumentaire erroné. Ensuite, il doit s'atteler à la rude tâche de la synthèse pour enfin passer à la production d'écrit.

Il existe plusieurs types de rédacteurs Web : ceux qui travaillent pour le compte d'une entreprise qui en sont généralement salariés et ceux qui proposent leurs services en free-lance pour une ou plusieurs enseignes et qui sont payés au feuillet ou au nombre de mots.

 

De la nécessité de se former

En plus de ses qualités innées, le rédacteur Web doit acquérir des notions d'importance destinées à enrichir techniquement ses textes afin que ceux-ci trouvent un écho favorable sur le Web. D'où l'impérieuse nécessité de suivre une formation qui permettra de détenir toutes les ficelles du métier.

Celle-ci vous apprendra les notions de base des techniques rédactionnelles, ainsi que celles de l'écriture journalistique. Elle vous expliquera les techniques d'encadrement de votre style d'écriture ainsi que les impératifs de parution sur le Web. Comment structurer l'information, apprendre la meilleure façon de cibler un public en adoptant tel ou tel style rédactionnel, avoir à l'esprit les spécificités du 2.0 afin de savoir en tirer profit et ne pas risquer que sa rédaction tombe dans l'anonymat.

Elle vous apportera également de précieuses connaissances sur la meilleure stratégie de production de contenus numériques qu'il convient d'adopter sur les différentes vitrines de communication, les subtilités du référencement SEO, la manière de demeurer Google friendly en permanence, c'est à dire de rester en veille réactionnelle sur les évolutions des algorithmes des moteurs de recherche.

En bref, se former correctement est indispensable pour apprendre comment exercer le métier de rédacteur Web avec succès.

 

Comment la financer ?

En fonction de votre statut professionnel, vous devrez vous adresser à différents organismes d'aide financière. Il vous faudra au préalable savoir vendre votre projet sur la base d'éléments de projection tangibles et afficher une détermination et une motivation à toute épreuve.

pour les salariés

Si vous êtes salarié d'une entreprise, le mieux est alors de vous adresser au service de ressources humaines qui saura correctement vous aiguiller vers l'Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) le plus adéquat. Il s'agit d'un organisme agréé par l'Etat, chargé de collecter les fonds de la formation professionnelle continue dans l'objectif de financer celle des salariés. En 2019 l'OPCA deviendra OPCD, opérateur de compétence. L'argent récolté sert au financement :

  • du CPF, ou Compte Personnel de Formation qui centralise les dispositifs d'accès à la formation continue pour chacun,
  • du plan de formation qui regroupe les actions menées par l'employeur en fonction des besoins de l'entreprise,
  • du CIF, Congé Individuel de Formation dans le but de se former professionnellement,
  • de la période de professionnalisation qui est un dispositif qui autorise de se former sur une longue durée (de 70 h à 1200 h) basé sur l'alternance du temps de travail et d'apprentissage. Pour en bénéficier le salarié doit être dans l'un des cas suivants : soit insuffisamment qualifié, soit avoir vingt ans d'activité professionnelle, soit envisager de créer ou de reprendre une entreprise, soit être une femme qui reprend une activité professionnelle après un congé maternité, soit encore être reconnu handicapé par la CDAPH, soit enfin bénéficier d'un contrat unique d'insertion.

pour les travailleurs indépendants

Si vous êtes travailleur indépendant ou chef d'entreprise non-salarié, votre compteur CPF sera alimenté une première fois en 2020 au titre de vos activités en 2018 et en 2019 (ouverture aux artisans, commerçants, micro-entrepreneurs, autoentrepreneurs, agriculteurs, artistes auteurs, professions libérales, professions non salariées et conjoints collaborateurs). Il vous faut donc entre temps taper à une autre porte parce que vous avez quand même et heureusement droit à vous former.

Celle en particulier du Fonds d'Assurance Formation (FAF) alimenté par la contribution annuelle CFP, anciennement taxe professionnelle. En fonction du secteur de votre activité, le FAF correspondant prendra en charge les coûts générés par votre demande, sous réserve bien entendu que vous soyez à jour dans le versement de la Contribution.

Pour en bénéficier, vous devez être soit chef d'entreprise non salarié inscrit au Registre du Commerce et dont le code NAF correspond à une activité commerciale, industrielle ou de services, soit conjoint collaborateur non salarié, soit enfin exercer une activité artisanale, une profession libérale, ou une profession médicale.

Sur le plan pratique, il vous faut vous adresser à un point d'accueil AGEFICE ou FIFPL ou FAF des métiers. afin d'y retirer un dossier de prise en charge de votre formation un mois avant le début et dans un délai impératif maximal de trois mois maximum après la fin de la période, sous peine de ne pas recouvrer de remboursement. Il vous faut également veiller à ne pas dépasser un plafond annuel limité pour chaque personne, montant qui dépend des codes NAF de chaque activité et en fonction des thèmes choisis jugés prioritaires par les représentants de la profession.

pour les demandeurs d'emploi

Les demandeurs d'emploi ont également naturellement le droit de se former pour essayer de se réorienter ou bien de parfaire leurs connaissances et compétences. Ils doivent en faire la demande auprès d'une des entités suivantes : Pôle emploi, les Régions, l'État et les OPCA.

Cette prise en charge couvre les frais pédagogiques ainsi que la rémunération des stagiaires, selon des modalités bien précises. Les financements diffèrent selon votre statut et si vous êtes bénéficiaire ou non de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE).

Pour conclure, il est important de noter qu'un dispositif fiscal favorable vous est proposé par l''Etat. Il s'agit d'un crédit d'impôt calculé en fonction d'un nombre d'heures de formation suivies par le dirigeant. Tous les chefs d'entreprise sont concernés, quels que soient la forme juridique et le secteur d'activité de leur entreprise sous réserve toutefois que celle-ci soit imposée au régime du bénéfice réel.

 

Scribeur vous forme et vous informe :



Découvrez la formation rédaction web certifiée par Scribeur.com !

Rédacteurs disponibles actuellement

7 645

Compteur de
mots livrés temps réel

37 002 069

Textes livrés

119 253