Tout savoir sur la (r)évolution web 3 : Interview de Lucas Jouvet
Tout savoir sur la (r)évolution web 3 : Interview de Lucas Jouvet

Peux-tu te présenter ?

Je suis Lucas Jouvet de l’Agence Blockchain, j’ai fait le choix il y a quelques années de prendre la direction blockchain parallèlement à mes études de master. Je suis rentré à l’Agence Blockchain dans le but de créer des “use case” de la blockchain. Ce que nous avons réussi à faire notamment avec la régie publicitaire NFTs et BlockAct.

 

On entend beaucoup parler de NFT, blockchain et web3, peux-tu nous expliquer ce que c'est ?

La blockchain permet pour la première fois dans l’histoire de l’informatique l’immuabilité de l’information, c'est-à-dire la non modification d’une information comme un texte (fiche produit, actualité, etc). De plus, ces informations sont accessibles publiquement et sont horodatées (de manière immuable).

Grâce à cette évolution de l’informatique, il est maintenant possible d’inscrire une image sur la blockchain, cette inscription est donc horodatée au moment de l’enregistrement et la propriété est à celui qui enregistre l’information ou à une personne désignée. Cela est une première compréhension du NFT, mais un NFT est finalement bien plus qu’une simple image, il est une information unique et non duplicable sur une blockchain.

Cette évolution permet de voir le web différemment, car au lieu de vous identifier à un service à l’aide d’un login password, vous pouvez vous identifier grâce à votre adresse blockchain, qui permet donc au site de stocker vos informations sur votre adresse, mais également d'accéder aux informations d’autres services. L’utilisateur devient le propriétaire de ces informations qui ne sont plus stockées sur des serveurs, mais sur une blockchain. Il peut également rester anonyme tout en assurant qu’il est bien lié aux informations qui le concernent.

 

Le web3 va-t-il remplacer le web2 ?

Le web3 est finalement une évolution et non une révolution du web2, pour l’utilisateur qui utilisera un service web rien ne changera visuellement, il accédera aux pages et verra les informations le concernant de la même manière, de même que l’accès au service web continuera à se faire par des moteurs de recherches. Par contre les informations de l’utilisateur pourront être identiques d’un service à un autre.

La façon de stocker l’information des pages web sera différente. L’utilisateur se retrouve propriétaire de ses informations, et le service peut y accéder et les modifier qu’avec l’aval de l’utilisateur.

 

Dans tout cela, quelle sera la place des rédacteurs web ?

Comme indiqué précédemment, le web3 donne un nouvel élan au web et à la création de nouveaux projets, qui ont besoin de communiquer. La rédaction web reste essentielle au développement du web qu’il soit web2 ou web3, car même si la façon de conserver de l’information change, l’optimisation du référencement naturel et la création d’articles restent primordiaux.

Toutefois, les textes fournis par les rédacteurs pourront être stockés sur une blockchain sans pouvoir être modifiés. Le rédacteur devra donc redoubler de vigilance, car il ne pourra plus revenir sur un texte si les informations sont erronées, ne respectent pas le RGPD ou les règles de copyright.

Blog Scribeur

Bienvenue sur le blog officiel de Scribeur.com, la 1ère plateforme de rédaction web qui vous apporte des textes de qualité optimisés pour votre référencement naturel. La richesse sémantique, la pertinence des mots-clefs, etc... des mots qui prennent enfin un sens via notre plateforme de rédaction web !


Évènement SEO à ne pas rater

Black & White SEO à Lyon

Salon du eCommerce à Paris

PerformanceWeb à Genève


Besoin de textes ? Nous vous rappelons




Rédacteurs disponibles actuellement

28 084

Compteur de
mots livrés temps réel

61 722 657

Textes livrés

177 053