Élaborez votre contenu e-commerce

Élaborez votre contenu e-commerce

En 2019, le e-commerce a dépassé le cap des cent milliards d’euros en France et représente aujourd’hui 9,1 % du commerce de détail. Il constitue une importante source de croissance dans l’économie nationale, participe au développement et à la création d’entreprises. Il est devenu indispensable pour ces dernières de générer un contenu e-commerce de qualité, en distinguant les simples sites des marketplaces, les différentes formes de la création de contenu et l’élaboration d’une stratégie efficace en la matière.

 

E-commerce et marketplace

 

Les différences entre un site e-commerce et une marketplace tiennent à une simple différence d’échelle.

 

Qu’est-ce qu’un site e-commerce ?

Un site e-commerce est une boutique en ligne où des particuliers et des entreprises peuvent commander toutes sortes de biens et de services proposés et les régler par chèque ou grâce à un système de paiement sécurisé.

Ses avantages sont multiples : il permet de réduire les coûts de fonctionnement et de faire du commerce au sein d’une zone géographique étendue.

Il s’agit d’un secteur en forte croissance puisque depuis 2010 les ventes de produits et de services sur Internet ont quadruplé. Ils ne représentent cependant que 10 % du commerce de détail en France.

Plus de la moitié des ventes sur Internet sont effectuées par des enseignes qui possèdent des magasins. Le e-commerce prend ainsi le relais de la traditionnelle vente à distance. Il repose sur le B2C, autrement dit le « Business To Consumer » entre une entreprise et un particulier, et sur le B2B, le « Business To Business », soit le commerce électronique entre différentes entreprises.

 

Qu’est-ce qu’une marketplace ?

La marketplace correspond à une expansion du concept de site e-commerce puisque la plateforme réunit des vendeurs moyennant une commission. Les exemples sont multiples : Priceminister, Rueducommerce, Amazon, ou Cdiscount, etc.

Les vendeurs peuvent être des entreprises ou des particuliers. Ils n’ont pas besoin de construire leur propre site e-commerce et profitent des avantages de la plateforme, de leur trafic et de leur modalité de paiement. L’acheteur gagne du temps puisqu’il n’a pas besoin de circuler sur la toile. Il peut directement comparer les offres et les prix. Ce système favorise le C2C, soit le commerce « Consumer To Consumer », entre particuliers. Il inclut naturellement le B2B et le B2C.

Les marketplace ont progressé de 14 % en 2019 et représentent 33 % du chiffre d’affaires des sites marchands soit une croissance de 3 % par rapport à 2018.

 

Les différences juridiques

Le gérant d’un site e-commerce est légalement responsable des biens et des services qu’il met en vente. Il lui suffit sur le plan réglementaire de publier les conditions générales de ventes, ses prix et les modalités de référencement des offres.

L’opérateur de la marketplace est un simple courtier qui se soumet à une réglementation rigoureuse. Le décret du 29 septembre 2017 contraint l’opérateur à faire figurer les modalités de référencement, déférencement, classement des services et des produits. Il doit également indiquer le fonctionnement, les conditions d’accès et les tarifs pour l’utilisation de la plateforme et de ses services.

 

Les diverses formes d’une création de contenus

 

L’importance de vos contenus

La création de contenus permet de créer des liens avec les influenceurs de votre secteur, qu’il s’agisse de blogueurs, de journalistes ou de partenaires et de vous faire ainsi connaître.

De surcroît, Google classe les sites et les blogs en fonction de la production et du renouvellement des contenus. Cela permet d’augmenter dans les résultats et d’accroître votre audience et de générer des leads, autrement dit des clients potentiels.

L’analyse de Google n’est pas exclusivement quantitative. Elle se calque sur la conduite des internautes, de sorte que la fidélisation de ces derniers et la qualité du texte sont des critères essentiels. Scribeur vous propose une formation rédaction web

90 % des internautes ne retourneront pas sur votre site. Il importe donc de conserver les contacts, en développant notamment le PIM, acronyme de Product Information Mangement ou gestion des informations produits.

 

Le blog d’entreprise

Créer un blog est un investissement utile qui  met en lumière votre expertise dans un secteur professionnel et de fournir aux internautes toutes sortes de conseils gratuits. Cela peut amener certains d’entre eux à donner leur avis sur les espaces dédiés aux commentaires. La multiplication des liens améliore le référencement, le trafic sur votre site et accroît le nombre de leads. Il est utile que le blog soit en relation avec une multitude de réseaux sociaux afin d’accroître votre audience et de diffuser l’image de votre entreprise ainsi que sa culture.

 

Le livre blanc

Le livre blanc est un guide pratique qui met en valeur l’expertise d’une entreprise dans un domaine particulier : bien, service, technique ou problématique. Il est fréquemment utilisé dans le cadre du B2B. Il peut être en accès libre ou limité.

 

La fiche produit

La fiche produit rassemble des illustrations et des informations sur un bien ou un service. Elle permet au vendeur de gagner du temps puisqu’elle fournit gratuitement des renseignements que le client n’aura pas besoin de solliciter. Elle est très utile pour vendre des produits hautement techniques dans des secteurs comme le BTP par exemple.

 

Le guide d’achat

Le guide d’achat aide le consommateur à choisir un bien ou un service en fonction de sa marque, de son prix, de ses qualités techniques de son utilisation ou de l’avis des internautes. Il permet aux vendeurs et aux clients de gagner du temps en dispensant ces derniers de solliciter des conseils auprès de l’entreprise.

 

La newsletter ou lettre d’information

Le mot newsletter a été diversement traduit : lettre d’information électronique, infolettre ou cyberlettre. C’est un moyen peu coûteux d’augmenter le trafic de votre site, ou encore d’acquérir des renseignements précieux sur vos clients, tels que leurs noms, prénoms, adresses électroniques, l’identité de l’entreprise ou de l’administration qui les emploie. Vos visiteurs deviennent ainsi des prospects qui se souviendront de votre site et trouveront une ou deux fois par mois dans leur messagerie. Un contenu à forte valeur ajoutée vous bâtira une bonne réputation et vous évitera de finir dans les pourriels. Vous aurez l’occasion de signaler les offres promotionnelles, les invitations exclusives, etc.

L’inclusion d’un call-To-action sous la forme d’une fenêtre par exemple est tout à fait indiquée. Il suggère à l’internaute de s’inscrire à un évènement, de  solliciter une démonstration, de télécharger un livre blanc, ou encore de s’abonner à une newsletter. Il le conduit vers une landing page ou page d’atterrissage. Il permet de convertir un visiteur en prospect et s’inscrit dans une stratégie efficace d’Inbound Marketing.

 

Le webinaire

Le webinaire désigne les réunions organisées par le biais d’Internet : séminaire, cours, conférence en ligne, etc. Elle est utilisée dans le cadre de l’enseignement à distance, gratuit ou payant. Le coronavirus en a démontré l’utilité. Rien ne vous empêche de proposer une formation à un cercle restreint d’invités.

Le webinaire peut s’intégrer à une véritable stratégie de contenu.

 

Élaborez une véritable stratégie de contenu

 

La définition de votre persona

Les buyer personas désignent votre public cible que l’on définit par rapport à ses centres d’intérêt, ses parcours d’achat, de ses besoins et ses habitudes.

 

Vos objectifs SMART

 

Les objectifs SMART sont spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporellement définis, comme l’indique l’acronyme. Ils sont naturellement en relation avec les persona et les indicateurs clés de performance comme le nombre de visites, le taux de leads, etc.

 

Optimisez votre SEO

Le SEO, Search Engine Optimization ou référencement naturel, a pour objectif d’optimiser le positionnement de votre site dans la page SERP ou Search Engine Results Page, celle qui met en évidence les résultats d’un moteur de recherche. L’optimisation de votre SEO est devenue un métier à part entière qui s’articule autour de mots-clés. Il s’accompagne d’une stratégie d’intégration sur les réseaux sociaux, comme le Netlinking, soit la création de liens qui dirigent les internautes vers vos contenus.

 

Un contenu de qualité

La qualité de vos contenus suppose une rédaction de qualité qui mettra en exergue votre culture d’entreprise et votre image. N’oubliez pas que vos contenus ont vocation à être diffusés et traduits dans différentes langues. Ils seront lus par des publics très variés, du spécialiste d’un domaine au néophyte.

Un contenu de qualité doit intégrer une forte valeur ajoutée : promotions, privilèges, précision de l’information qui fera de vous un expert reconnu dans le monde francophone et ailleurs.

Il est naturellement suggéré de diversifier vos contenus : vidéos, infographies, billets d’humeur et naturellement les articles de taille moyenne ou longue qui seront lus par des internautes les plus intéressés par votre expertise et resteront plus longtemps sur votre site. Écrivez régulièrement et constituez-vous un lectorat susceptible de vous recommander.

Élaborez enfin une ligne éditoriale cohérente, en relation avec l’identité de votre entreprise et de la marque.

 

Évaluez votre ROI

Le ROI ou Return on Investment s’applique naturellement à votre stratégie de contenu. Il s’agit de vérifier si vos contenus génèrent suffisamment de leads et de trafics. Très concrètement, on évaluera les commentaires que suscitent vos publications, les réponses que suscitent l’envoi de vos newsletters, vos échanges avec des clients lors des webinaires, etc.



Découvrez la formation rédaction web certifiée par Scribeur.com !

Rédacteurs disponibles actuellement

14 126

Compteur de
mots livrés temps réel

43 734 267

Textes livrés

135 613