Formation en ligne rédaction Web : le concept du « Just in time »

Formation en ligne rédaction Web : le concept du « Just in time »

Très complète, notre formation a pour ambition de vous donner plusieurs outils qui vous permettront de maîtriser la rédaction web, d'optimiser vos contenus, de bien gérer la relation avec les clients ainsi que votre organisation personnelle. Nous avons donc choisi de traiter, au sein d'un module, le concept du Just in Time. En voici une petite présentation suivie d'une adaptation au métier de rédacteur web.

 

 

Le Just in Time, une révolution industrielle

Le Just in Time (JIT) peut être traduit en français par « juste à temps » (JAT). Il est l'un des concepts fondamentaux du toyotisme. C'est Taiichi Ōno, un ingénieur japonais qui va inventer cette nouvelle stratégie de production dans les années 50 pour la société automobile Toyota.

À cette époque, de nombreuses entreprises voient leurs ventes diminuer et leurs stocks augmenter. Cela crée un encombrement et des coûts de stockage. Toyota est donc l'une des premières entreprises à réagir face au choc pétrolier. Elle va mettre en place cette stratégie dans le but de faire disparaître les stocks et d'adapter l'offre à la demande, sans gaspiller.

On parle aussi de production à flux tendu. Il existe deux manières de produire à flux tendu :

  • la production à flux tiré : on fabrique le produit uniquement à la demande.
  • la production à flux poussé : on produit selon des prévisions.

 

Le Just in Time et ses 5 zéros

Le concept du Just in Time requiert une très bonne organisation. Il exige que tous les acteurs de la logistique jusqu'à la vente en passant par la production soient parfaitement coordonnés. Ce concept répond à cinq règles.

 

1. Zéro panne

Afin d'éviter toute perte financière ou tout retard, les différents outils du circuit productif sont entretenus et contrôlés par mesure préventive. Sans cela, on s'expose à des pannes qui demanderont des délais de réparation, des frais de maintenance et un dérèglement de la chaîne. En quelques mots : « Il vaut mieux prévenir que guérir. »

 

2. Zéro papier

Le zéro déchet a le vent en poupe aujourd'hui et pourtant, ce n'est pas une préoccupation récente. Le but de cette règle : réduire la consommation de papier pour l'environnement mais aussi pour les finances. Le numérique facilite dorénavant cette application.

 

3. Zéro défaut

Il faut viser la perfection du produit vendu pour satisfaire le client d'une part et d'autre part, pour éviter les retours en usine. Les retours peuvent coûter très cher et entraîner la perte de nombreux clients.

 

4. Zéro délai

C'est bien connu, les clients aiment être servis rapidement. Cela permet aussi à l'entreprise d'éviter les stocks et l'accumulation de nombreuses commandes en même temps. À chaque commande, le produit est préparé, conditionné puis expédié dans les meilleurs délais puis on passe à la suivante.

 

5. Zéro stock

Les stocks coûtent de l'argent et prennent beaucoup de place. Ils mobilisent du personnel qui pourrait être bien plus utile ailleurs. Mieux vaut donc les diminuer, voire les éliminer.

 

 

La rédaction web et ses 5 zéros

Vous êtes-vous déjà demandé comment, en tant que rédacteur web, vous pourriez adapter la règle des 5 zéros à votre activité ? C'est une réflexion que nous développons dans notre formation et que nous souhaitons vous faire partager.

 

1. Zéro panne

Lorsque l'on est rédacteur web, nous disposons d'un outil de production principal : l'ordinateur. Pour éviter de perdre du temps pendant la production des articles, il faut régulièrement veiller à entretenir cet outil indispensable. Comment ? En réalisant des mises à jour régulières, des nettoyages. Il faut aussi vérifier l'antivirus, faire contrôler l'ordinateur dès que l'on soupçonne un dysfonctionnement, vérifier les dates d'expiration des licences des logiciels, etc.

 

2. Zéro papier

Ce concept est presque inhérent à la rédaction web. Comme son nom l'indique, presque tout se passe sur le web. Il est alors assez simple d'utiliser peu ou pas de papier. Même si certains préfèrent s'organiser ou griffonner sur du vrai papier, les volumes utilisés sont minimes et incomparables à la consommation de certaines grosses industries.

 

3. Zéro défaut

Un article rigoureusement écrit, relu et bien mis en page peut vous éviter une perte de temps postérieure. Si vous envoyez un article écrit assez vite et sans avoir vraiment pris le temps de le relire, vous vous exposez à un risque : la demande de modifications de la part du client. Remettre le nez dans un article déjà écrit va vous prendre un certain temps et si vous êtes en train de travailler sur de nouvelles commandes, vous interrompre sera d'autant plus dérangeant. Faites le nécessaire pour envoyer l'article le plus qualitatif possible du premier coup afin de passer à autre chose.

 

4. Zéro délai

Les clients sont parfois pressés en rédaction web. Ils ne mesurent pas toujours le temps de travail nécessaire à la réalisation d'un travail de qualité. Malgré tout, essayez de minimiser les délais, et de traiter vos commandes dans l'ordre. Dans la mesure du possible, dès que vous avez fini une commande, enchaînez sur la suivante sans laisser de temps mort, même si la deadline est assez lointaine. Ne vous dites pas que vous avez le temps. Il se peut que vous receviez rapidement d'autres commandes et que vous vous retrouviez débordé. Il se peut aussi que vous vous retrouviez à refuser des commandes à cause d'une mauvaise organisation.

 

5. Zéro stock

Cette dernière recommandation va de pair avec la précédente. On pourrait comparer les stocks à plusieurs articles en cours non terminés. En plus de prendre de la place dans votre ordinateur, ils en prennent dans votre esprit : vous êtes sur plusieurs sujets en même temps, vous passez de l'un à l'autre sans être vraiment efficace. Privilégiez la réalisation d'un texte sur un sujet précis, envoyez-le puis passez au suivant.

Les stocks peuvent aussi être comparés à des piges que certains rédacteurs écrivent de leur propre chef. Ils cherchent ensuite à qui les vendre sur des plateformes ou en démarchant directement des clients. Ce type de rédaction peut s'apparenter à une forme de production à flux poussé car le rédacteur web prévoit ce qui pourrait intéresser les clients. En revanche, la majorité des travaux de rédaction web se font en production à flux tiré, après une demande effective. Le rédacteur web est libre de choisir ce qui lui convient le mieux.

 

Scribeur vous forme et vous informe :



Découvrez la formation rédaction web certifiée par Scribeur.com !

Rédacteurs disponibles actuellement

7 646

Compteur de
mots livrés temps réel

37 002 069

Textes livrés

119 253