Formation en rédaction web : devenir free-lance ou salarié ?

Formation en rédaction web : devenir free-lance ou salarié ?

Lorsque vous vous lancez dans la rédaction Web, deux principaux statuts s'offrent à vous : celui de salarié ou celui d'indépendant. Chacun dispose d'avantages et d'inconvénients. Ce choix très personnel dépend à la fois de vos ambitions professionnelles et de vos projets individuels ou familiaux.

 

Le salariat, un cadre sécurisant

Pour débuter sa carrière professionnelle, décrocher un contrat de travail en entreprise est bien souvent l'objectif premier à la sortie de sa formation. En matière de rédaction Web, les postes à durée indéterminée se trouvent essentiellement dans les services de communication ou de marketing des grandes entreprises, ainsi qu'en agence Web éditoriale, agence de communication, entreprise de référencement et de création de sites Internet… Les principales missions du rédacteur Web portent sur la rédaction de contenus riches et pertinents, le développement du référencement naturel du site de l'entreprise et de sa présence sur les réseaux sociaux.

Pour le rédacteur Web débutant, la reconnaissance de sa formation est primordiale. Par ailleurs, le rédacteur sera avantagé s'il dispose des compétences en optimisation SEO recherchées par l'entreprise.

Outre sa formation spécifique en rédaction Web, le rédacteur pourra faire valoir son éventuelle expérience professionnelle et ses qualités rédactionnelles. Selon les objectifs de l'entreprise ou de l'agence convoitée, sa grande polyvalence ou, au contraire, ses connaissances pointues dans un domaine précis seront très appréciées.

 

Les atouts financiers et sociaux du statut

Parmi les avantages incontestables du contrat de travail, on peut citer la garantie d'une rémunération régulière. Ce minimum fixe par mois apporte une stabilité financière et une crédibilité certaine auprès de nombreux organismes, tels que les banques. Cet avantage peut donc jouer en faveur de certains projets personnels ou familiaux.

De plus, le rédacteur Web salarié bénéficie d'une bonne couverture sociale. Le versement des cotisations obligatoires par l'employeur ouvre droit, en cas de besoin, à l'assurance chômage et procure rapidement des droits à la retraite.

Le respect des horaires réguliers de bureau peut aussi être considéré comme un confort. De même que le travail en équipe lorsque le salarié collabore avec les différents services de l'entreprise dans un environnement social motivant. Enfin, l'entreprise offre bien souvent des possibilités d'évolutions internes.

 

Les inconvénients du statut, une créativité bridée

La relative sécurité du contrat de travail ne peut effacer le poids de la hiérarchie. La rédaction Web de contenu est strictement encadrée par la ligne éditoriale de l'entreprise. Le besoin de création du rédacteur peut se trouver ainsi vite bridé par les directives du service de communication ou de la stratégie marketing établie. L'activité trop spécifique de l'entreprise peut également mener à un travail répétitif.

Pour certains, un emploi du temps imposé, les trajets quotidiens entre domicile et bureau, ainsi qu'un esprit d'équipe mis parfois à rude épreuve sont synonymes de contraintes pesantes.

 

S'installer en freelance : une relative liberté

Le statut d'indépendant est plus courant après une reconversion professionnelle ou lorsque le rédacteur Web salarié décide de se mettre à son compte. Un certain nombre de formations, y compris en ligne, proposent d'acquérir les compétences nécessaires à l'exercice de la rédaction Web et du référencement SEO. Néanmoins, aucune qualification ni aucun diplôme n'est requis pour s'installer en qualité de rédacteur Web professionnel en freelance.

Face à la forte concurrence, il semble difficile de se démarquer. Pourtant, même les débutants ont toutes leurs chances de prouver leurs talents rédactionnels sur Internet. La maîtrise de compétences ou de thématiques particulières sera très rapidement valorisée. En outre, les plateformes de rédaction Web fournissent d'excellentes opportunités de parfaire son style et d'acquérir de l'expérience.

En début de carrière, beaucoup de rédacteurs Web indépendants optent pour le régime des micro-entreprises (auto-entrepreneur). Ce statut offre en effet l'avantage de ne payer les cotisations sociales qu'en fonction des recettes réalisées. Par ailleurs, les formalités et obligations administratives, comptables et fiscales sont considérablement simplifiées.

D'autres statuts juridiques existent. Ils sont néanmoins plus appropriés pour ceux qui envisagent de s'associer en société ou qui dépasseraient rapidement les plafonds légaux pour l'activité d'auto-entrepreneur. Ce choix détermine le régime social et fiscal applicable à l'indépendant. Il est donc très important de bien mûrir son projet.

 

Les avantages de l'indépendance

L'atout le plus notable du régime indépendant est la grande souplesse dans l'organisation de son travail : horaires et lieu de travail libres, relation directe avec les clients, choix de ses contrats et de ses thématiques, maîtrise de sa charge de travail… Les revenus du rédacteur Web indépendant sont donc proportionnels aux efforts et au temps passé à ses missions.

Par ailleurs, il peut être amené à traiter des sujets très variés en fonction de l'actualité et de ses domaines de prédilection.

Enfin, le statut d'indépendant répond souvent à un besoin de liberté et d'épanouissement personnel. C'est également une solution idéale pour travailler à l'essai dans la rédaction Web, en complément d'une activité salariée, avant de se lancer à temps plein.

 

Les inconvénients du statut, le prix de l'indépendance

L'indépendance a bien sûr un prix. À commencer par celui des investissements de départ et, par la suite, de fonctionnement (ordinateur, abonnement Internet, assurances…). Ensuite, la prospection de nouveaux clients est chronophage et rend la rémunération du rédacteur très aléatoire. Beaucoup d'autonomie et une grande polyvalence sont déterminants pour posséder des compétences en secrétariat, formalités administratives, comptabilité, marketing, communication, informatique, création de site Internet… Ce qui pousse certains rédacteurs Web à s'isoler involontairement. Enfin, être libre d'organiser ses journées ne signifie pas toujours moins travailler.

Par ailleurs, la couverture sociale des indépendants est moindre que celle du régime salarié. Il est toutefois possible de compenser par des assurances privées (chômage, mutuelle…). Faute de recettes suffisantes, les cotisations en vue des droits à la retraite sont souvent difficiles au démarrage de l'activité.

 

Le portage salarial, un régime intermédiaire

Ce régime correspond à ceux qui souhaitent conserver les avantages du régime salarié (notamment les cotisations chômage) tout en exerçant leur activité en autonomie.

Le salarié dirige son activité, démarche ses propres clients, négocie ses conditions tarifaires et réalise ses missions. L'entreprise de portage à laquelle il est rattaché lui propose un accompagnement personnel, le conseille et assure la gestion administrative et comptable de l'activité. En compensation, sont prélevées sur la rémunération du rédacteur Web (équivalente à son chiffre d'affaires) les charges fiscales et sociales, patronales et salariales, correspondantes ainsi que les frais de gestion de la société de portage.

 

Scribeur vous forme et vous informe :



Découvrez la formation rédaction web certifiée par Scribeur.com !

Rédacteurs disponibles actuellement

6 723

Compteur de
mots livrés temps réel

36 120 773

Textes livrés

117 222