Le deepwork appliqué à la formation en rédaction Web

Le deepwork appliqué à la formation en rédaction Web

Pas facile de se concentrer dans un monde rempli de divertissements et où les réseaux sociaux représentent une grande source de distraction... Un rien peut nous détourner de notre travail et nous faire perdre toute attention. Comment travailler de façon efficace et rester concentré afin d'accroître sa productivité ? Le professeur américain Cal Newport a longuement réfléchi sur ce sujet. C'est alors qu'il a développé un nouveau concept : le deepwork. Découvrez cette manière originale d'optimiser son travail à travers cet article.

 

Travailler de manière approfondie avec le deepwork

Si un rien vous distrait lorsque vous êtes au travail, le deepwork est peut-être la méthode qui saura vous convaincre et vous permettra de résoudre vos problèmes de concentration. Laissez-vous séduire par ce nouveau concept et tentez aussi l'expérience ! Après 10 ans de recherche, Cal Newport publie l'ouvrage Deepwork : retrouver la concentration dans un monde de distractions en 2017 . Il y explique notamment comment rester concentré et atteindre ses objectifs, afin de produire un travail de qualité. Le terme deepwork est défini comme un état de concentration optimal, atteint lorsque l'individu n'est soumis à aucune distraction.

Les efforts fournis pour atteindre cette attitude permettent d'améliorer cette compétence à se concentrer entièrement et exclusivement sur une tâche, mais elle est difficile à tenir et à reproduire. Car la concentration demande un véritable effort au cerveau, autant psychologique que physique, afin de rassembler l'ensemble de ses forces intellectuelles ou affectives et de les porter sur un objet particulier. Au deepwork s'oppose le shallow work. Cette expression désigne les tâches de type logistique, aucunement exigeantes du point de vue cognitif et bien souvent exécutées alors même que l'on est distrait. Les efforts fournis pour ces tâches sont peu énergivores et n'ont pas une grande utilité. On considère donc que le shallow work est un temps de travail perdu, car la productivité est moindre voire nulle.

Il existe 4 grandes façons d'expérimenter le deepwork. Chacune d'entre elles nécessite des temps d'arrêt durant lesquels vous pouvez réfléchir et récupérer de l'énergie. L'approche monastique consiste à se fermer complètement à toutes les distractions extérieures, jusqu'à ce qu'on atteigne l'objectif que l'on s'est fixé. C'est seulement après avoir terminé la tâche prévue que l'on cesse le travail. L'approche bimodale donne également la priorité au travail en profondeur. Il s'agit de se définir un bloc de 4 à 6 heures de travail par jour. Cependant, en dehors de cette phase intense durant laquelle vous ne vous dédiez qu'à votre travail, vous pouvez vaquer à vos occupations librement. L'approche rythmique permet de réduire votre travail en blocs de temps comme l'approche précédente, et nécessite l'utilisation d'un calendrier pour suivre votre progression et vous organiser efficacement. Enfin, la quatrième approche est dite journalistique. Elle est parfaite si vous avez de longues journées chargées, car vous consacrez votre temps libre à un travail approfondi.

 

Les nombreux avantages en terme de productivité, chiffre d'affaires, business et temps libre

Le deepwork est bien sûr une excellente méthode de travail pour augmenter sa productivité. En effet, en se concentrant davantage et en fournissant un meilleur travail en un temps donné et restreint, la production sera bien meilleure qu'auparavant. Et si la production est d'une part d'une qualité supérieure à la normale, l'on pourra également augmenter son rendement. Tout conduit donc à penser que le deepwork est bienfaisant, et cela sur différents points tels que la qualité du travail fourni et la productivité remarquable.

Si la qualité du travail et la productivité tendent toutes deux à s'améliorer grâce au deepwork, le chiffre d'affaires gagné va lui aussi s'accroître en conséquence. Le deepwork représente un véritable avantage en terme de business puisqu'il permet, à la longue, de travailler moins pour gagner plus. Car à force de pratiquer cette méthode, l'employé gagne un temps précieux et fournit un travail plus appliqué. Grâce aux moments de temps libre qu'il planifie, le deepwork permet également de récupérer entre les périodes dédiées au travail.

 

Rédaction web et deepwork ?

La rédaction web est une activité qui demande une grande concentration. Si le rédacteur doit bien sûr fournir des textes avec une orthographe irréprochable, il doit également veiller à fournir des informations justes et à satisfaire les consignes de son client. C'est pourquoi appliquer le deepwork à la rédaction web peut vraiment être bénéfique en tout point. Personne ne peut fournir un travail profond pendant une journée complète. Il s'agit d'adapter son planning à sa propre capacité de travail approfondi. Il faut savoir s'adapter en fonction de ses limites personnelles.

Comment appliquer le deepwork à la rédaction web ? Tout d'abord, il faut dans un premier temps définir un horaire de travail précis. Il peut également être nécessaire de déterminer un emplacement spécifique pour travailler et ainsi se mettre dans de bonnes conditions. Créez une zone où vous pouvez vous permettre de vous concentrer. Ensuite, se déconnecter des réseaux sociaux. Mettre son portable en silencieux et dans un placard est bien sûr indispensable si l'on veut être certain de ne pas être déconcentré. Décidez pour combien de temps vous allez travailler et quels sont vos objectifs. Si votre concentration est très limitée au début, vous pouvez travailler peu de temps et prévoir plusieurs séances par jour afin de ne pas être surmené. Déterminez les méthodes de travail dont vous allez avoir besoin et l'énergie que cela va vous demander. Surtout, pensez à bien mettre en place des temps d'arrêt et acceptez de vous reposer.

Lorsque vous travaillez, ne vous consacrez qu'à une seule chose à la fois ! Donnez la priorité aux tâches les plus importantes. Consacrez toute votre attention au moment présent et ne pensez ni aux tâches précédentes ni à celles qui suivront. Ne vous pressez pas. Prendre votre temps et vous appliquer sera bénéfique, car c'est la qualité qui compte plus que la quantité.

Enfin, en soirée, il est fortement conseillé de se déconnecter, cesser toute activité et surtout se couper des réseaux sociaux, ce qui permettra de régénérer pleinement son potentiel de travail. Apprenez à faire abstraction des réseaux sociaux et à vous recentrer sur vous-même. Au lieu de naviguer entre Facebook et Instagram, lire un livre pourra par exemple vous permettre de vous divertir tout en faisant fonctionner votre concentration.

 

Scribeur vous forme et vous informe :



Découvrez la formation rédaction web certifiée par Scribeur.com !

Rédacteurs disponibles actuellement

8 902

Compteur de
mots livrés temps réel

38 362 796

Textes livrés

122 122