Les différents statuts du rédacteur web : rédacteur web salarié CDD ou CDI, rédacteur Web free-lance à plein temps, rédacteur web amateur

Les différents statuts du rédacteur web : rédacteur web salarié CDD ou CDI, rédacteur Web free-lance à plein temps, rédacteur web amateur

Par définition, un rédacteur web, véritable stratège en marketing, vise la première position pour le site ou l'application web d'une entreprise. Pour être bien placé sur les moteurs de recherche, il lui faudra produire un contenu répondant à des critères précis. La maîtrise de la langue française (orthographe, grammaire, syntaxe...), le dynamisme ainsi que la curiosité et la créativité sont de rigueur pour adapter l'écriture au type de public à qui s'adresse le contenu. Une bonne culture générale est de mise car le besoin d'enrichissement culturel est un état d'esprit nécessaire à la conception d'articles. Aussi, tout bon rédacteur web se doit de maîtriser la sémantique et les techniques SEO (référencement naturel). On trouve désormais différents statuts de ces rédacteurs des temps modernes, certains préférant l'affiliation à une entreprise, d'autres privilégiant leur indépendance.

 

Débuter comme salarié, c'est rassurant

Après l'obtention du Bac, les études en lien avec la profession (communication, journalisme) sont assez poussées, allant de Bac+3 à Bac+5, pour les plus courageux. Il est plutôt judicieux, au départ, de mettre ses compétences au service d'une entreprise. Le statut de salarié n'incluant aucune démarche administrative sauf la lecture et la signature d'un contrat, il ne reste plus qu'à procéder ensuite au travail de mise en forme rédactionnelle. Promouvoir l'entreprise pour laquelle le contrat CDD (ou CDI) est signé, est avant tout un challenge et une mise en application des connaissances acquises. De plus, il ne faudra pas compter les heures passées au bureau derrière un écran. En effet, être rédacteur ou rédactrice web, c'est surtout une vocation.

Les contrats CDD connaissent parfois une évolution en CDI et les rédacteurs peuvent alors prétendre à un salaire annuel entre 25 000 € et 30 000 € brut. Cette promotion leur ouvre ainsi de nouvelles perspectives au sein de l'entreprise. Toutefois, cette évolution du CDD en CDI se voit souvent proposée aux titulaires de master, ce qui peut leur donner l'opportunité de passer responsable éditorial ou responsable d'équipe. Mais que les titulaires d'une licence ne se tracassent pas ! Le cumul de CDD dans des entreprises diverses peut compléter leurs acquis et les rendre d'autant plus polyvalents. Il est toujours bénéfique d'avoir plusieurs cordes à son arc.

 

Être rédacteur web free-lance à temps plein, c'est être indépendant

Pour les plus aguerris, être rédacteur web en free-lance est une solution des plus adaptées. Lorsque l'on prétend à une certaine qualification (mêmes exigences et même niveau d'études que pour le salarié en CDD/CDI), ainsi qu'à une éventuelle expérience dans ce métier d'un nouveau genre, il peut être intéressant de démarrer l'activité sur des plateformes dédiées à cet effet. En faisant preuve d'autonomie dans les rédactions et autres contenus qu'il faudra produire, la marge de progrès réalisée en se confrontant aux sujets et aux briefings les plus variés sera importante. Tout est question de gestion, il est important d'être rigoureux. Le temps qui est imparti à la rédaction d'un contenu doit être respecté, cela permet d'apprendre à bien respecter un délai. Le rédacteur web free-lance est libre de choisir les thématiques qui l'intéressent, il peut donc mettre en avant ses compétences en choisissant ses thèmes de prédilection, ou se "challenger" lui-même en rédigeant dans un thème qu'il souhaite approfondir, le tout en respectant toujours la demande du client.

Les revenus du rédacteur web free-lance varient en fonction de plusieurs critères. D'abord par sa capacité de production qui met en parallèle la qualité de ses contenus avec le temps qu'il lui faut pour les produire, mais également le statut pour lequel il va opter : un auto-entrepreneur ne paiera pas les mêmes cotisations que celui qui choisira le statut d'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée). Par exemple, l'auto-entrepreneur verra sa comptabilité simplifiée, contrairement à l'EURL qui doit faire appel à un comptable et qui investit un capital de départ dans son entreprise. Enfin, pour avoir un ordre d'idée, le revenu moyen pour un texte de 1500 caractères avoisine 60€.

 

Se lancer comme rédacteur web amateur, c'est permis

De nombreuses plateformes aident les rédacteurs en herbe (autodidactes la plupart du temps) à se faire la main. Il faut cependant pour se lancer, certaines aptitudes naturelles. Ici, pour pouvoir prétendre à exercer ce métier, les plateformes proposent des formations plus ou moins coûteuses afin de pouvoir rédiger au mieux. Malgré tout, le débutant en la matière se doit d'être doté d'une bonne culture générale. Il doit également savoir synthétiser et mettre l'accent sur les priorités. Enfin, il doit maîtriser la langue française et adapter le style d'écriture au public auquel il s'adresse. Il faut aussi savoir être curieux tout en ciblant correctement les recherches. En général, un système de notation par étoiles vous informe sur la qualité de textes à rédiger à laquelle vous pouvez prétendre.

Vous pouvez être rémunéré en tant que rédacteur web amateur, mais il vous faut une activité principale en parallèle. Cette rémunération s'effectue au nombre de mots. Autant dire que si vous voulez gagner votre vie par ce biais, cela risque d'être compliqué. Cependant, c'est toujours un petit plus qui permet de s'enrichir intellectuellement et que vous gérez comme vous l'entendez, avec le rythme que vous souhaitez adopter, pour les choix de rédaction que vous ferez (attention, les délais doivent tout de même être respectés).

 

Rédiger pour le web, c'est un métier !

Les métiers en lien avec Internet ont, à l'heure actuelle, le vent en poupe. Bon nombre de gens aimeraient exercer dans ce domaine et il est possible d'accéder à ce métier de rédacteur web. En revanche, il faut avoir conscience qu'il faut s'y prendre avec méthode. C'est pourquoi lorsque votre cursus scolaire ne vous a pas préparé à cette profession, il est préférable de se former avec des équipes d'experts afin d'être à même de livrer des contenus de qualité. Ces experts vous guideront sur la structure de texte à adopter, ou encore sur comment chercher les informations en lien avec les sujets à traiter. Enfin, tout métier implique une formation, celle-ci est d'autant plus importante qu'elle va augmenter vos compétences et vous donnera des clés sur ce que représente véritablement ce métier.

 

Scribeur vous informe et vous forme :



Découvrez la formation rédaction web certifiée par Scribeur.com !

Rédacteurs disponibles actuellement

6 723

Compteur de
mots livrés temps réel

36 120 773

Textes livrés

117 222